Faites vous partie des 78% des français qui vivent une relation fusionnelle avec leur mobile ? Savez-vous que nous consultons notre smartphone en moyenne 26,6 fois par jour ? Ce chiffre peut doubler pour les « Millenials* » ! L’explosion de l’Internet ces 20 dernières années a révolutionné les comportements de l’Homme, tant sur les relations sociales que sur notre attention.

Le smartphone, cet objet connecté simplifie la vie en permettant un accès rapide à toutes informations souhaitées ou parfois suggérées par des algorithmes. Paroxysme de l’impatience ! Faut-il savoir trier, digérer et prendre le temps du recul pour analyser ces informations. Faute de quoi, nous tombons dans la surcharge informationnelle = infobésité. Non sans conséquences pour notre santé physique et mentale ! Si le nombre d’informations augmente, l’espace disponible de votre cerveau reste le même. Alors face à cette hyper-connexion comment parvenir à rester connecté à soi, aux autres ?

Depuis quelques mois je m’intéresse beaucoup à mon rapport avec le digital. Je suis à la fois fascinée et effrayée. D’un côté, il est magique de pouvoir nourrir nos curiosités, accéder à l’apprentissage, aux actualités, gratuitement et rapidement. De l’autre côté, cette facilité d’accès rend notre rapport à la connexion addictif. Lorsque la sollicitation (badges d’alertes, notifications, e-mails) est permanente, je ressens un stress.

Tenir un blog et des réseaux sociaux n’aide pas à en faire un usage raisonné, surtout lorsque votre performance est jugée en fonction du nombre de likes, de commentaires et de partages ! Il faut redoubler d’investissements pour fournir du contenu attractif, autre que celui créé pour le blog. Il est donc indispensable d’être à l’affût des nouveautés et des tendances marketing. Se connecter très régulièrement apaise la peur du FOMO (Fear Of Missing Out)… mais ne vous garantit pas pour autant la réussite, au contraire ! Ce n’est qu’un leurre !

offline is the new luxury

Késako le FOMO ?

Il s’agit d’un terme anglo saxons qui se traduit par « la peur de louper quelque chose« . Il concerne les hyper-connectés qui ont l’anxiété de louper un événement annoncé sur les réseaux sociaux. Il incite à comparer sa vie à celle des autres, en permanence exposée. Pour résultat : le sentiment que le job, les vacances, les amis des autres sont mieux…Il s’agit d’un sentiment qui concerne 3/4 des jeunes adultes.

Pour résumé, plus on est connecté plus on nourrit une spirale négative. C’est un peu comme le hamster qui court dans sa roue. Ça ne s’arrête jamais…!

L’idée n’est pas d’établir une rupture impossible avec l’évolution des modes de vie actuels mais d’adapter sa connexion à nos besoins réels. Se déconnecter pour mieux se reconnecter.

Alors comment reprendre le contrôle sur nos comportements ? Une digital detox serait-elle de mise ?

J’ai donc fouiné sur la toile (ahahah) pour me renseigner sur la bonne gestion de sa propre connexion. J’ai découvert Into The Tribe, l’agence de voyage « digital detox », créée par Vincent Dupin.

Vincent Dupin est un passionné de voyages. Attristé par la diminution des échanges et des partages que l’hyper connexion induit, il créé Into The Tribe en 2016.

Vincent a entrepris beaucoup de recherches sur l’utilisation que nous faisons d’Internet et les conséquences que cela implique sur nos comportements. Il est d’ailleurs intervenu pour une conférence TED que je vous invite à découvrir afin de bénéficier de certains conseils applicables dès aujourd’hui !

Pour bien comprendre le phénomène d’hyper-connexion dont il est question, je vous propose de regarder ce schéma. C’est un condensé des recherches faites principalement par Vincent.

connexion-des-francais les curiosites daurel

Qui est Into The Tribe ?

Into The Tribe est une agence de voyage en ligne qui propose de vous déconnecter pendant 3 jours à une semaine en Europe. Proposés d’abord aux particuliers, son offre s’est enrichie cette année pour proposer aux entreprises des séminaires déconnectés ! Rien de mieux pour créer du lien et des réflexions concentrées !

—— Aparté —-

Personnellement, j’ai toujours été exaspérée en réunion par les personnes qui ne pouvaient pas pendant 1/2 h lâcher leur portable, voir s’empêcher de répondre à un sms ou de sortir en plein milieu de la réunion pour répondre à un appel… Et pourtant je ne travaillais pas en service de réanimation des urgences !

—- fin de l’Aparté —–

Alors un séminaire digital detox est une excellente idée pour captiver l’attention de tous et se recentrer sur le travail d’équipe.

Quel est le concept des voyages Into The Tribe ?

L’objectif est de faire de nouvelles rencontres, vivre et partager vos passions avec les autres membres de la tribu et de renouer avec les plaisirs simples et classiques.

Au début du séjour, une application qui bloque les fonctionnalités du smartphone sauf les appels est installée sur votre smartphone.

Un large spectre d’activité est proposé : sportives, culinaires, artistiques, ludiques tout est pensé pour satisfaire les envies de chacun.

Les voyages ont le moins d’impact écologique possible. Des bus électriques sont utilisés pour les déplacements, les repas sont bios et vous dormez dans des écolodges.

Quelles sont les destinations ?

Le prochain voyage sera du 16 au 23 septembre à Kea en Grèce.

Les activités du programme à la carte : Paddle – Trek – Kayak – Yoga – Cours de cuisine –  Dégustation de vin – Beach Volley – Sports collectif !

5 jours / 4 nuits : 485€ par personne ; 8 jours / 7 nuits : 695€ par personne.Le prix inclut l’hébergement, la demi-pension et les activités. Voyage totalement déconnecté, Tribu de 20 personnes.

En ce moment, ils sont à Arrabida au Portugal !

Pour vos séminaires, tout est personnalisé pour répondre parfaitement à vos souhaits. Appelez Vincent et il sera heureux de vous guider et répondre à vos questions.

Quels sont les bienfaits de ces « Digital Detox » ?

Peut-être qu’en lisant cet article, vous vous dites « pas besoin de solliciter une agence de voyage pour me digital détoxifier « ! 😉 C’est la question que je me suis posée avant de rencontrer Vincent. J’ai essayé de me détoxifier seule en vacances… et le résultat n’était pas idéal. Moins de connexions. Mais il est toujours tentant de poster ses photos sur Instagram pour partager nos beaux moments… et du coup en louper quelques autres, des vrais, des moments présents

Après notre entretien, j’ai compris que Vincent était un vrai pratiquant du « mieux être connecté » et que cet art de vivre s’apprend. Il a lui même vécu l’expérience de la totale déconnexion en voyage, de la reconnexion aux autres et à la nature. Ce fut un déclic !

Il donne quelques clés, astuces à appliquer dans votre quotidien à la fin du voyage. Mais l’essentiel est de réussir à organiser un cadre propice à la réelle déconnexion pour « casser les mauvaises habitudes d’un coup » ! Le reste suit assez naturellement.

Un aperçu de ses conseils ?

Activez le soir la lumière bleue de votre mobile si vous le consultez… La lumière habituelle est faite pour maintenir votre cerveau en éveil…

Pas de consultation de portable au réveil pendant au moins une heure…

ET…. consulter ses e-mails 2 à 3 fois par jour, moins vous en envoyez moins vous en recevrez.

Prêt(e)s à tester ces 3 astuces ? Ou préférez-vous commencer par un voyage #digitaldetox ? 

Bonnes vacances déconnectées !

*Millenials aussi appelés (digital natives): première génération (1977 à 1995) à avoir grandi avec les nouvelles technologies.

© photo couverture : Ales Krivec

Save

Save